Brazzaville : Une enveloppe spéciale pour le CAMES

20998_vignette_NsassouUne enveloppe de quatre cent dix mille dollars a été octroyée par Denis Sassou Nguesso, Président de la République du Congo, au Conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur (CAMES) afin de satisfaire le besoin de développement de ce Conseil.

Le CAMES est une institution africaine créée suite à la conférence de Niamey de 1968 par des chefs d’Etats africains. La convention portant son statut et son organisation a été signée le 26 avril 1972 à Lomé, capitale du Togo. Son but consiste, entre autres, à instaurer une coopération culturelle et scientifique permanente entre les Etats membres, et à préparer les projets de convention entre les Etats concernés dans le domaine de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et contribuer à l’application de ces conventions.

Ainsi, le Président a, par ce geste, témoigné son soutien au concours d’agrégation qui est actuellement en train de se dérouler dans la capitale congolaise, jusqu’au 20 novembre courant. Ce programme est destiné à doter les structures d’Enseignement supérieur des pays membres de l’institution « d’enseignants chercheurs en sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion en management ». Ce programme prévoit aussi, d’aménager une courte voie pour l’accès au corps des maîtres de conférences.

Bien que le concours soit, selon une source officielle, difficile et stressant, il permet de sélectionner les meilleurs et de les faire participer au développement du Continent d’une manière générale.

Cette enveloppe du Président congolais témoigne, on ne peut plus clair, de la volonté des chefs d’Etats africains de redorer le blason du berceau de l’humanité par la formation de ses cadres et la promotion de la Recherche dans l’Enseignement supérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *