L’ONU déplore le décès de six travailleurs humanitaires au Soudan du Sud

ochaL’Organisation des nations Unies (ONU) a annoncé de dimanche, le décès de six travailleurs humanitaires, dans une embuscade au Soudan du Sud.

« Je suis horrifié et indigné par le meurtre odieux au Soudan du Sud, de six humanitaires courageux», a déclaré dans un communiqué, Eugene Owusu, du Bureau pour la coordination des Affaires humanitaires de l’ONU (Ocha).

«Au moment où les besoins humanitaires ont atteint un niveau sans précédent, il est totalement inacceptable que ceux qui tentent d’apporter de l’aide soient attaqués et tués», a déploré M. Owusu.

Les six travailleurs humanitaires ont été tués alors qu’ils voyageaient depuis Juba, la capitale, vers Pibor, une ville de l’est du Soudan du Sud. Selon l’ONU, il s’agit de l’attaque la plus meurtrière ayant frappé des humanitaires, en plus de trois ans d’une guerre civile brutale qui a entraîné une famine. Aucune information n’a été fournie sur l’organisation à laquelle appartienne les victimes, ni leur nationalité.

Mais des sources humanitaires indiquent que les victimes serraient trois Kényans et trois Sud-Soudanais, travaillant pour une ONG locale, et qui se déplaçaient de Juba vers Pibor dans un convoi de plusieurs véhicules.

Leur voiture tout terrain a été stoppée sur la route par des individus non identifiés, et « ils ont été extraits de leur véhicule et tués par balle », selon une source humanitaire, s’exprimant sous couvert d’anonymat.

Quelque 100.000 personnes souffrent actuellement de la famine au Soudan du Sud, une conséquence de la guerre civile qui ravage le pays depuis décembre 2013. Selon l’ONU, 6,2 millions de Sud-soudanais ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence, soit la moitié de la population.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *