La HAAC béninoise perd son procès contre Sikka TV

La justice béninoise a rendu ce lundi, son verdict dans l’affaire opposant le Groupe Idéal Productions, producteur exclusif de Sikka TV, et la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), reconnaissant l’autorité de régulation coupable de «fermeture abusive».

Dans son verdict, le Tribunal de Première Instance de Cotonou a dûment constaté que le Président de la HAAC, Adam Boni Tessi, a commis une voie de fait en fermant les locaux d’Idéal Production. L’autorité de régulation devra donc payer des dédommagements au plaignant, à hauteur de 50 millions de francs CFA, selon la décision de justice.

Le 28 novembre 2016, la HAAC béninoise avait suspendu sept organes de presse, (radio et télé) y compris Sikka TV, pour «violation du cahier des charges» et/ou «défaut d’autorisation».

Il était reproché à la chaîne du magnat de la volaille, Sébastien Ajavon, d’émettre sans autorisation préalable. Les responsables de Sikka Tv remettent en cause cet argument, avançant que Sikka Tv est «une chaîne de droit français qui émet depuis Paris».

Alors que Sébastien Ajavon, surnommé le «roi du poulet» au Bénin pour avoir bâti sa fortune sur l’importation de la volaille surgelée, a été remis en liberté début novembre 2016, après une garde à vue prolongée pour un présumé trafic de cocaïne, ses partisans voient dans la fermeture de ses médias, un complot.

«Sikka TV et Soleil FM» appartiennent à l’homme d’affaires et «Eden Tv» -également fermée- est la propriété du milliardaire Samuel Dossou-Aworet, un proche de la députée Claudine Prudencio, qui est un pilier du système Ajavon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *