Le Nigeria dément une nouvelle hospitalisation du président Buhari à Londres

La présidence du Nigeria est montée une nouvelle fois au créneau, pour démentir des rumeurs alarmistes sur l’état de santé du président Muhammadu Buhari, qui a fait une escale à Londres sur son chemin de retour d’une visite à Washington.

Ces rumeurs sur une éventuelle «rechute» du président, sont nées d’une escale effectuée à Londres, par le chef de l’Etat nigérian, alors qu’il revenait d’une visite officielle aux Etats Unis d’Amérique, où il a été reçu par le président Donal Trump.

«Il s’agit juste d’une escale technique» qui n’a rien à avoir avec la santé du président Buhari, a déclaré le porte-parole du président Buhari, Garba Shehu, expliquant que «le gros avion est en réparation», alors le président utilise un petit avion et il y a des restrictions sur les distances que cet appareil peut parcourir. Cette «escale technique» est due au fait que le voyage entre Washington et Abuja doit se faire «en deux temps», a-t-il ajouté, assurant que le chef de l’Etat «va bien».

Agé de 75 ans, le président Buhari avait passé plusieurs mois dans la capitale britannique l’année dernière, pour être soigné pour une maladie dont la nature n’a pas été dévoilée, soulevant de nombreuses inquiétudes sur son aptitude à gouverner. A son retour, il avait déclaré n’avoir «jamais été aussi malade» et qu’il avait dû subir des transfusions sanguines.

Le chef de l’Etat a annoncé récemment son intention de briguer un second mandat en 2019, défiant les appels pressants de plusieurs poids lourds de la politique nigériane l’invitant à se retirer en faveur d’un candidat plus jeune et plus dynamique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *