Des soucis techniques au Centre d’appel d’urgence des sapeurs-pompiers au Togo

Le corps des sapeurs-pompiers du Togo a annoncé ce lundi dans un communiqué, être confronté à un souci technique qui rend inaccessible depuis quelques temps, son numéro habituel d’urgence, à savoir le 118.

Le texte évoque des soucis au service des opérations et des transmissions des sapeurs-pompiers, qui entraîne des «perturbations indépendantes de sa volonté» sur les lignes d’appel d’urgence.

Le bug est caractérisé par soit des appels qui n’aboutissent pas ou qui sonnent sans réponse, ou encore des lignes en dérangement ou occupées.

En attendant que le problème soit résolu, des lignes téléphoniques temporaires ont été mises à la disposition des populations par région, avec notamment cinq lignes pour la Région maritime qui abrite la capitale, Lomé.

Malgré ses efforts, le corps des sapeurs-pompiers togolais est souvent critiqué pour ses réactions jugées tardives par les populations, et ses interventions «approximatives» notamment dans les cas d’accident de la circulation, où certaines victimes perdent la vie, faute d’avoir été vite évacuées vers une unité de soins.

Mardi dernier, un bus de la société de transport SOTRAL, qui assure la liaison entre le centre-ville de Lomé et les banlieues périphériques, a été ravagé par un incendie à Avédji, au nord-ouest de Lomé. Les témoins ont pointé du doigt la réaction tardive des pompiers, qui sont arrivés après la calcination entière du bus.

En janvier 2013, les pompiers togolais ont dû bénéficier du renfort de leurs collègues du Ghana voisin, pour venir à bout de l’incendie qui a entièrement ravagé l’immeuble principal du Grand marché de Lomé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *