CONGO: la BAD finance un projet routier

La Banque Africaine de Développement (BAD) et la République démocratique du Congo viennent de signer un protocole d’accord pour le financement d’infrastructures routières. Ce financement s’élève à une somme de plus de 80 millions d’euro. Le réseau routier à aménager relie la ville de Batshamba à Tshikapa, la section du pont Loange – Lovue. Cette route permettra de désenclaver les provinces du Bandundu et du Kasaï. Occidental les reliant entre elle et avec la capitale, Kinshasa. À travers ce projet le pays espère réduire les couts d’exploitation des véhicules, améliorer la circulation sur la route nationale numéro une et surtout faciliter l’écoulement des produits agricoles. L’aménagement de cette route s’articulera en deux phases. Elle commencera par l’axe Batshamba – Loange, long de 114 km. Le second axe sera celui de Loange à Lovua s’étalant sur 119 km de long. Les autorités congolaises ont précisés que l’approche participative a été mise en avant dans le cadre d’exécution du projet. Cette approche permettra aux intervenants congolais de suivre les différentes étapes aussi bien sur le plan économique qu’environnemental. Aussi les intervenants locaux pourront conserver l’expertise relative à ce domaine. Pour ce qui est de la RDC, le portefeuille prévu actuellement par la BAD est de 900 millions de dollars américains. Cependant des observateurs s’interrogent sur la rapidité d’exécution des travaux. En effet jusque là plusieurs travaux ont accusés des retards par rapport à leurs calendriers d’exécution. Par ailleurs la BAD reste un partenaire de choix pour la RDC, ses principaux secteurs d’activité sont l’énergie, l’agriculture, l’eau et l’assainissement, le transport, la santé, le social et le renforcement de capacité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *