Enquête sur les ventes de diamant au Zimbabwe

Monsieur Tendai Biti, le ministre zimbabwéen des Finances, vient d’ordonner ce mercredi une enquête sur les ventes de diamant dans le pays suite à des chiffres de recettes nettement contradictoires. En effet, des différences ont été constatées entre les chiffres du mois de janvier publiés par son ministère et celui des Mines.
Le Ministère des Finances a perçu 62.1 millions de dollars de recettes sur les ventes de diamant au mois de janvier alors que le Ministère des Mines, lui, soutenait que ces dernières s’élevaient à 174.2 millions de dollars. Le Ministère des Finances réfute également le fait d’avoir reçu les 125.8 millions de dollars supplémentaires tirés des ventes précédentes comme l’affirme le Ministère des Mines.
Au vu de ces divergences, le ministre Tendai Biti a instruit au comptable général de l’Autorité fiscale du Zimbabwe de vérifier les chiffres des transactions sur les diamants reçus jusqu’alors. Il a en outre demandé au contrôleur et auditeur général d’auditer les registres des entreprises parapubliques impliquées dans la vente des diamants.
Le Zimbabwe a récemment découvert d’importants gisements diamantifères dans sa région orientale et est sous le coup de restrictions pour l’exploitation et la commercialisation de ces pierres précieuses qui feraient l’objet d’un pillage généralisé de la part de hauts responsables du gouvernement. De plus, certaines allégations ont suggéré que l’armée, qui a la mission de protéger les nouveaux gisements, aurait tué des centaines de personnes qui se livraient à une exploitation illégale des pierres précieuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *