L’AMISOM dément le décès de 39 de ses soldats en Somalie

La Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) a démenti hier dimanche, les informations selon lesquelles le groupe Al-Shebab aurait tué 39 de ses soldats, dans le sud de la Somalie.

Devant des journalistes à Mogadiscio, le porte-parole de l’AMISOM, Joe Kibet, a confirmé l’attaque lancée par le groupe terroriste, mais a indiqué qu’aucun de ses soldats n’a été tué dans l’attaque, qui a eu lieu dans le district de Bulaamareer, dans la région de Bas-Shabelle.

«Je peux confirmer qu’un convoi de nos soldats a été attaqué ce matin par un dispositif explosif improvisé. Seuls deux d’entre eux ont été blessés et le reste est en sécurité», a déclaré M. Kibet.

Selon lui, le nombre total de soldats du convoi n’a même pas atteint le chiffre 39, contrairement aux informations médiatiques citant le porte-parole d’Al-Shebab, Abdiasis Abu Musab, qui a réclamé avoir tué 39 soldats de l’AMISOM.

Un nouveau contingent de soldats ougandais est arrivé en Somalie il y a une semaine, pour rejoindre l’AMISOM, en remplaçant un contingent sortant. Ces troupes ougandaises sont basées dans les régions de Mogadiscio, de Moyen et Bas-Shabelle. En septembre 2015, au moins 50 soldats ougandais auraient été tués dans des attaques des Shebab à Janaale, région de Bas-Shabelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *