Près de 20 morts dans l’attaque d’une église catholique au Nigeria

Deux prêtres catholiques et au moins une quinzaine de leurs fidèles ont été tués ce mardi, dans une attaque armée contre leur église dans le centre du Nigeria.

L’attaque, menée par une trentaine d’hommes armés, des éleveurs pour la plupart, s’est produite tôt mardi matin, au cours d’une messe de funérailles dans le village de Mbalom, selon le patron de la police de l’Etat de Benue, Fatai Owoseni.

Les assaillants ont ensuite attaqué le village, «pillant plus de 60 maisons, des terres agricoles et des greniers alimentaires», a précisé Owoseni, affirmant que la population terrorisée avait fui vers des localités voisines.

Dans un communiqué diffusé dans l’après-midi, le président nigérian Muhammadu Buhari a condamné des «crimes odieux», promettant que les coupables devraient «payer pour avoir commis ce sacrilège».

Les affrontements intercommunautaires se sont multipliés au Nigeria ces derniers mois, et les Etats du centre du pays sont les plus touchés. Souvent meurtriers, ces affrontements sont motivés par l’accès à la terre et à l’eau entre agriculteurs sédentaires de confession chrétienne et éleveurs nomades, majoritairement peuls et musulmans, accusés de saccager les fermes agricoles avec leurs troupeaux.

 

One thought on “Près de 20 morts dans l’attaque d’une église catholique au Nigeria

  1. Tant que le coran comportera plus ou moins 200 appels à la haine des non musulmans, de telles horreurs continueront partout dans le monde. Il faut avoir le courage d’interpeller toutes les autorités religieuses musulmanes du monde et leur demander qu’elles prouvent qu’elles sont réellement pour la paix en se réunissant pour décider d’enlever du coran ces appels à la haine des autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *