Nouvelles attaques des shebab en Somalie

Paul Anthony Formosa, directeur du port de Bossasso, le plus important de la région semi-autonome du Puntland en Somalie, a été assassiné ce lundi, a-t-on appris de source sécuritaire.

Paul Anthony Formosa, qui dirigeait ce port au nord-est de la Somalie pour le compte de la société P&O Ports, une filiale du groupe émirati DP World, a été abattu dans la matinée de ce 4 février sur son lieu de travail, «par un homme armé», selon Mohamed Dahir, un responsable de la sécurité locale, précisant que l’assassin a été abattu par les forces de sécurité.

Le gouvernement émirati, qui détient P&O Ports, a confirmé sur Twitter la mort du directeur Formosa, précisant que trois autres employés avaient été blessés.

Cet assassinat a été revendiqué par les Shebab somalien dans un communiqué, dans lequel ils disent que «cette attaque fait partie d’un plan plus large ciblant les compagnies mercenaires qui pillent les ressources de la Somalie».

Les rebelles Shebab affiliés à Al-Qaïda, ont également revendiqué l’attentat à la voiture piégée dans la matinée d’hier lundi, contre un marché très fréquenté du sud de la capitale Mogadiscio.

L’explosion a fait «au moins neuf morts», selon la police. Le marché visé, Hamarweyne, est situé à proximité des bâtiments de la municipalité de Mogadiscio.

Les Shebab avaient été chassés de Mogadiscio en 2011 et ont ensuite perdu l’essentiel de leurs bastions, mais ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d’où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides, y compris dans la capitale, contre des objectifs gouvernementaux, sécuritaires ou civils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *