Congo Brazzaville : Exploitation attendue du minerai d’Avima

Le Congo Brazza vient d’accorder à la société australienne Core Mining le permis d’exploration et d’exploitation du minerai de fer du mont Avima, dans le département de la Sangha, situé au nord-ouest du pays. Prévu pour 2015, l’exploitation de ce minerai durera environ 50 ans et la production attendue est de l’ordre de 50.000 tonnes par an avec une teneur de 70%. Un si grand projet demande beaucoup d’investissement et celui de ce projet est estimé à plus de 11 millions de dollars, pour un chiffre d’affaires de près de 4 milliards de dollars. D’après quelques responsables de la société, les infrastructures existantes (ferroviaire comme portuaire) sont assez vétustes et ne seront plus adéquates à la taille du projet à développer donc nécessiteront ainsi une rénovation et la construction de nouveaux équipements. Ceci permettra ainsi au pays d’élargir et d’adapter ses infrastructures surtout portuaires afin d’augmenter le flux des échanges commerciaux. Déjà en 2008 où la société présenta  pour la première fois son programme d’activité pour l’exploitation du fer, elle voulut créer de nombreuses infrastructures notamment routières.

Toutefois les principaux avantages qui découleront de l’exploitation de ce minerai se retrouveront plutôt au Gabon et au Cameroun où seront construits, respectivement, un port minéralier en eau profonde et une route-rail. A cet effet, les autorités congolaises ont rappelé à Core Mining qu’elle doit faire bénéficier de son activité au Congo et au plus grand nombre possible de Congolais. « L’essentiel des infrastructures sera réalisé en dehors du Congo. Un projet de cette taille devrait bénéficier à 90% au Congo, ainsi qu’à sa population », a souligné M. Oba, ministre congolais des Mines. En effet ce projet est porteur de bien d’espoir pour le peuple congolais en termes de développement des infrastructures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *