Cameroun : Libération de trois otages

otage-camerounDimanche dernier,  trois  religieux étrangers  enlevés  en avril  dernier,  ont  été libérés   dans  le  nord  du Cameroun. Ce kidnapping  était attribué au groupe islamiste nigérian Boko Haram, bien que ce dernier ne l’ait pas revendiqué. Les trois  religieux,  les  prêtres  italiens Giampaolo Marta et  Gianantonio Allegri et la sœur canadienne Gilberte Bussier,  ont retrouvé  leur liberté vers 1H 00 GMT.
Selon une source  militaire camerounaise,  cette  libération  a  été  obtenue  en échange de prisonniers et de rançon.  La même  source rapporte  que la remise en liberté des trois otages a été  difficile. Ainsi, les  ravisseurs auraient-ils  changé  de lieu de rendez-vous  à plusieurs reprises,  et auraient même tiré sur  les responsables des négociations.
Les trois otages avaient été enlevés début avril, dans leur paroisse de Tchéré, dans la région de l’extrême-nord. C’est dans cette même région que le prêtre français  Georges Vandenbeusch avait  été  enlevé en novembre 2013  par  des  membres armés de la secte Boko Haram.
Les autorités   vaticane  et  italienne  n’ont pas manqué de  manifester leur  joie  après l’annonce de la libération des trois religieux.  « C’est une nouvelle  qui nous  remplit de joie », a déclaré le Père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican,  tout  en précisant que le Pape  avait été  immédiatement  avisé  de  la nouvelle.  Pour  sa part,  la ministre italienne des Affaires étrangères  Federica  Mogherini,  a  tenu  à  remercier les  gouvernements  camerounais et canadien,  dont  la collaboration a été précieuse.
La secte nigériane  Boko Haram  sévit  dans la région de l’extrême-nord, où la frontière nigéro-camerounaise  est   fortement instable, et se trouve fréquemment le théâtre d’enlèvements  et  d’attaques,  visant  le  plus souvent  des ressortissants étrangers. La semaine dernière, le  gouvernement camerounais  y  a procédé au déploiement  de  plusieurs  centaines de soldats  pour tenter  de repousser  les  groupes islamistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *