Appel à une grève illimitée au Nigeria contre la hausse du prix du carburant

greve-carburantPlusieurs syndicats du Nigeria qui protestent contre l’augmentation soudaine du prix du carburant dans le pays, ont appelé ce samedi à une grève illimitée pour cette  semaine.

«Si mardi à minuit, le gouvernement n’a pas ramené le prix de l’essence à 86,5 nairas (0,38 euro/0,43 dollar) par litre, nous n’aurons pas d’autre solution que d’appeler les travailleurs à entamer une grève illimitée à partir de mercredi», a annoncé Peter Ozo-Eson, secrétaire général d’un groupement de syndicats, le Nigeria Labour Congress (NLC).

Mercredi, le Nigeria a relevé les prix de l’essence à 145 nairas (0,64 euro/0,73 dollar) par litre, soit une hausse de 67% du prix qui intervient après des mois de pénurie des carburants dans ce pays, pourtant premier producteur de pétrole en Afrique.

La hausse du prix du carburant est liée à l’incapacité du gouvernement de se procurer des devises étrangères au cours légal. Au Nigeria, le taux officiel tourne en effet autour de 197 à 199 nairas pour un dollar, tandis que sur le marché noir, largement répandu dans le pays, son cours atteint jusqu’à 350 nairas pour un dollar.

La décision d’une grève a été prise à l’issue d’une réunion conjointe entre le NLC et un autre groupement de syndicats, le Trade Union Congress (TUC), a précisé Peter Ozo-Eson, appelant les militants syndicalistes et la société civile à se mobiliser politique impopulaire du gouvernement.

Selon le responsable syndical, il s’agit aussi d’obliger le gouvernement à revenir sur une autre récente hausse des tarifs de l’électricité, dans un pays dont la production est à la peine, avec seulement 4.000 mégawatts pour 170 millions d’habitants.

Les syndicats estiment que cette grève annoncée devrait toucher les banques, les aéroports, les ports, les marchés et les administrations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *