Le Niger va changer son hymne composé par un Français en 1961

Le Niger a décidé de changer son hymne national composé par le Français Maurice Albert Thiriet en 1961, pour le rendre plus nationaliste.

Il est reproché à «La Nigérienne», des parties qui font référence à la France, ancien colonisateur du Niger.

«Il y a des parties qui font, à l’unanimité, l’objet de critiques. Il faut trouver un hymne qui puisse galvaniser la population, être pour nous une sorte de cri de guerre pour toucher notre fibre patriotique», a expliqué le ministre nigérien de la Renaissance culturelle, Assoumana Malam Issa, à l’issue d’un entretien entre le chef de l’Etat Mahamadou Issoufou et un comité chargé d’élaborer le nouvel hymne.

Les parties principalement pointées du doigt sont les troisième et quatrième vers, «Soyons fiers et reconnaissants/De notre liberté nouvelle!», qui, selon les critiques, marquent une inféodation à l’ancien colonisateur : la France.

Le comité chargé du nouvel hymne va donc «réfléchir à l’actuel hymne en lui apportant des correctifs» et si possible, en trouver un nouveau «qui réponde au contexte actuel du Niger», a indiqué le ministre Assoumana Malam Issa.

Les Nigériens qui le souhaitent, sont donc invités à soumettre leurs propositions au Comité pour l’élaboration de «l’œuvre principale finale en langues nationales».

Aucune date n’a été avancée pour officialiser le nouvel hymne. Mais le 61ème anniversaire de la proclamation de la République du Niger le 18 décembre prochain, semble être l’occasion toute indiquée pour ce changement capital.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *