Côte d’Ivoire : Premiers pas vers l’annulation de la dette

En raison du conflit postélectoral, la Côte d’Ivoire n’a pu poursuivre le processus de l’initiative en faveur des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE) durant de longs mois. A présent, le mécanisme est relancé et, dans ce cadre, une mission du Département Afrique du Fonds Monétaire International (FMI) est attendue à Abidjan à partir du 31 août prochain.
Pendant deux semaines, cette délégation dirigée par la Sous-directrice du Département, Mme Doris Ross, séjournera en Côte d’Ivoire. Une période bien chargée puisque la mission a plusieurs axes à explorer en collaboration avec les autorités ivoiriennes. Il sera d’abord question de revoir les politiques économiques soutenues par la Facilité de Crédit Rapide (FCR) du FMI. Ce système de financement conditionnel élaboré par le FMI en faveur des pays pauvres a permis à la Côte d’Ivoire de bénéficier d’un prêt de 65 milliards de FCFA (135 millions de dollars américains) le mois passé, une somme contraignante mais précieuse tant le pays subit toujours le contrecoup économique de la récente crise politique. Ensuite, des discussions portant sur un nouveau programme économique et financier triennal seront entamées en vue que l’initiative fasse l’objet d’une Facilité Elargie de Crédit (FEC).
Si cela se concrétisait, cet outil, qui est destiné à équilibrer les balances de paiements, devra faire l’objet d’une attention particulière dans sa gestion car il s’est souvent avéré capital dans l’annulation des dettes des PPTE, ultime objectif que vise le pays d’Alassane Ouattara.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *