Le G5 Sahel a un nouveau centre de commandement au Mali

Le G5 Sahel a inauguré ce mercredi son nouveau centre de commandement temporaire au Mali, après la destruction du précédent, il y a deux ans.

Ce nouveau QG est logé à Senou, en banlieue de la capitale malienne et non loin de la base de l’ONU au Mali, la MINUSMA. Le commandant de la force conjointe du G5 Sahel, le général nigérien Oumarou Namata Gazama, salué « une étape importante de l’histoire de la force conjointe » impliqués dans la lutte contre les djihadistes dans le Sahel.

Le précédant centre de commandement du G5 Sahel au Mali était installé à Sévaré, mais a été détruit lors d’une attaque le 29 juin 2019 où deux soldats et un civil ont été tués. Le gouvernement malien avait mis à disposition un terrain dans un quartier de Bamako en 2019, mais des manifestations des habitants avaient empêché la force d’établir là son quartier général, et elle n’avait donc plus de poste de commandement depuis.

Cette force a été créée en 2017 par les pays du Sahel, à savoir la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad, sous l’impulsion de la France, pour combattre l’activité terroriste sur leurs territoires. Elle est principalement soutenue par la France et d’autres partenaires comme l’Union européenne, les USA et les Nations Unies. Ses troupes sont constituées se soldats fournis par les pays membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *