RCA: financement des infrastructures de transport

La banque mondiale a décidé de financer un projet à hauteur de 125 millions de dollars pour la RCA. Il s’agit d’un programme de facilitation de transport et de transite pour les pays de la CEMAC. Ce programme régional permettra d’améliorer les échanges commerciaux entre les pays concernés en évitant les engorgements sur le peu d’infrastructures existant.
Il permettra également de renforcer l’intégration des marchés locaux et trouver des débouchés aux produits centrafricains. Les travaux commenceront par l’axe Douala-Bangui pour un réseau routier de 1500 kms. Cet axe est très important pour la république centrafricaine vu que la ville de Bangui est enclavée alors que Douala est une ville portuaire, ce qui lui permettra une ouverture plus large au marché international. Le montage financier du projet fait intervenir la banque mondiale et l’IDA (association internationale pour le développement) qui ont contribués à montant s’élevant respectivement à 123,4 et 1,6 millions de dollars américains. La république centrafricaine doit encore faire face à des défis de taille. Le pays fait parti des moins riches de la région avec des ressources naturelles limitées. Le secteur de production primaire représente plus de 51% du PIB tandis que les secteurs tertiaires et miniers représentent respectivement 32% et 17% du PIB. Par ailleurs le pays reste peu bancarisé et les ressources humaines peu instruites, et  l’initiative privée est assez limitée. La remise en état des infrastructures de transport représente donc une bouffée d’oxygène pour l’économie du pays qui semble asphyxiée à plusieurs niveaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *