Le groupe agro-alimentaire Nestlé à l’assaut de l’Angola

Dans le cadre de sa stratégie de conquête  des consommateurs africains, Nestlé va ouvrir une succursale à Luanda en Angola  au mois de septembre prochain. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un plan triennal chiffré à 150 millions de dollars US avec la création de près de 750 emplois dans la région de l’Afrique australe. Actuellement les produits du groupe sont bien introduits chez les ménages angolais à travers une importation massive. L’installation de l’usine de Nestlé à Luanda va coûter 10 millions de dollars US. Elle va permettre de produire localement aussi bien les matières premières que les produits finis. Par ailleurs, les responsables de l’entreprise pensent que l’augmentation des revenus et des dépenses de consommation des angolais constitue un atout important pour leur établissement.
Le marché angolais est particulièrement important pour Nestlé de par son statut de pays émergent doté d’une économie forte. Nestlé souhaite ainsi faire appel aux producteurs nationaux pour alimenter la nouvelle usine de Luanda à moindre coût. En s’adressant directement aux cultivateurs angolais, le géant de l’agro-alimentaire  veut se libérer autant que possible des cours mondiaux. Nestlé est un des principaux acteurs de l’agroalimentaire dans le monde. Elle produit un large éventail des produits et de boissons pour l’alimentation humaine. En Angola, Nestlé va commercialiser des produits comme Nido, Nesquik, Cérélac, Nan, Nescafé et Maggi. Il y a 3 ans, cette entreprise avait réalisé un chiffre d’affaires de plusieurs millions de dollars, ainsi se classant au 48ième rang des plus grandes entreprises mondiales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *