Gabon : Un break pour le moins inattendu.

Ecole-GabonEntrepris par le gouvernement gabonais les 30 et 31 décembre 2013, le paiement des rappels des enseignants de l’éducation nationale a conduit les grévistes de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) « à lâcher du leste ».
« Nous demandons à tous les enseignants de reprendre les cours dès le lundi 6 janvier, car nous avons noté une volonté des hautes autorités du pays de payer les rappels »,annoncent ces syndicats.
En rappel, face au bras de fer du corps enseignant, le Premier ministre gabonais avait ordonné le 18 octobre dernier le paiement des rappels de tous les fonctionnaires au plus tard le 31 décembre 2013.
En cours d’exécution, cette décision est à l’origine de l’apaisement des tensions entre les deux camps et surtout de la suspension du mouvement de grève annoncée le samedi 4 janvier lors d’une Assemblée générale de la Convention par les représentants des grévistes.
Toutefois, ce répit ne peut nullement être synonyme « d’abandon ni de recul », ont précisé ces derniers. Il s’agit de tenir un temps soit peu, compte tenu de l’intérêt national en répondant aux besoins des parents et des élèves en matière d’éducation.
Autrement dit, ce break ne change en rien les motivations initiales des grévistes à  résoudre des problèmes tels que la persistance des nombreuses irrégularités dans le secteur éducatif tant dans le traitement salarial que pour les rudes conditions de travail.
« Il convient d’indiquer que la grève pourrait bien être reconduite dès la fin du mois de janvier », a conclu le délégué chargé de la formation à la Conasysed qui a interpellé le gouvernement à prendre les dispositions nécessaires pour solutionner les différents points de revendications non encore satisfaits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *