Burkina Faso: pour une meilleure gestion du secteur cotonnier

Le Burkina Faso organise du 9 au 11 Août 2011, à Ouagadougou un atelier de formation qui porte sur la gestion des risques-prix dans le secteur cotonnier.
En raison de la place importante qu’occupe la production et de la commercialisation du coton dans l’économie burkinabé, et aussi dans d’autres pays de la sous région, cette rencontre reste une opportunité de mieux valoriser le secteur cotonnier.
Organisé sous la collaboration de la Banque mondiale et de l’Union européenne, cet atelier accueille les sociétés cotonnières, les producteurs, les banques et l’administration publique. Cette rencontre sur la gestion du risque-prix du coton s’inscrit avant tout dans le cadre de renforcement des capacités des acteurs du secteur cotonnier, ceci pour leur permettre de maintenir le niveau de la compétitivité et d’améliorer aussi le rendement dans toutes les filières cotonnières africaines. La récente fluctuation des prix du coton et des matières premières agricoles en général, représente un risque majeur auquel doivent faire face les principaux acteurs du secteur, notamment les sociétés cotonnières, les agriculteurs et les banques qui interviennent dans le financement et la commercialisation de ce produit.
Ainsi l’Equipe de gestion des risques agricoles (EGRA) de la Banque mondiale a jugé judicieux d’apporter une formation nécessaire aux acteurs directement concernés, sur la gestion du risque-prix du coton.
Par ailleurs, cet atelier se donne aussi pour objectif de sensibiliser les acteurs présents sur les causes de la volatilité des prix en leur donnant des instruments physiques et financiers pouvant les aider à gérer au mieux ces moments de crise. Cette formation intervient également au moment où le contexte économique et social du Burkina Faso enregistre le lent démarrage des activités cotonnières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *