Intégration des peuples : Idée promue par Kablan Duncan

kablanPrenant la parole à l’ouverture des assemblées annuelles 2015 de la Banque Africaine de Développement au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, le Premier ministre ivoirien s’est attelé à promouvoir l’intégration des peuples en Afrique comme but à atteindre par les Etats participants.

Selon une source locale, les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales des 54 pays membres et 24 pays membres des pays membres non régionaux du Groupe de la BAD prennent part à cette rencontre annuelle.

Autrement dit, plus de 2500 délégués représentant des institutions financières multilatérales, des agences de développement, du secteur privé, des organisations non gouvernementales et la société civile, seront présents à Abidjan du 25 au 29 mai.

Ainsi, les actionnaires de ladite institution panafricaine et plusieurs autres partenaires africains et internationaux réfléchiront sur « les performances économiques du continent » avec un point d’honneur sur « l’engagement des autorités africaines à accorder leurs violons sur les priorités du développement de l’Afrique ».

En effet, la croissance du produit intérieur brut (PIB) de l’Afrique devrait se consolider en 2015 et 2016, respectivement à 4,5% et 5%, après deux années d’expansion modérée (5% et 3.9% en 2013 et 2014),

D’où, l’intégration par les infrastructures est une nécessité absolue qui doit passer inéluctablement par « la réalisation en commun des infrastructures viables et de qualité par les Etats frères ».

Rappelons que les assemblées annuelles de la BAD seront marquées par l’élection du nouveau président, la célébration du 50ème anniversaire de l’institution et, bien attendu, l’annonce officielle du Sud-Soudan comme le 80ème pays membre de l’institution.

Bref, devant ses hôtes, le Premier ministre ivoirien s’est voulu rassurant et convaincant quant aux perspectives des grands travaux d’infrastructures qui vont conduire à une intégration des peuples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *