Le FMI prévoit 6% de croissance en 2016 et 2017 au Sénégal

fmi-coissance-senegalL’économie sénégalaise pourrait se porter mieux en 2016 et 2017, selon le Fonds Monétaire International (FMI) qui annoncé dans ses récentes prévisions, un taux de croissance de plus de 6% dans ce pays pour cette année et l’année suivante.

Selon le chef de la délégation du FMI au Sénégal, Ali Mansoor qui s’adressait à la presse à la fin de sa mission au Sénégal, la croissance économique au Sénégal, va être maintenue cette année à des taux très élevés et «devrait dépasser 6% et tournerait autour de 6,5% les deux prochaines années».

Mansoor a d’ailleurs jugé «encourageante» l’amélioration de la balance des paiements du pays, avec un déficit projeté de 6,5%. «Cette performance n’est pas seulement le résultat de la baisse des matières premières, en particulier du pétrole, mais est aussi dû à une augmentation des exportations», a-t-il expliqué.

«La situation macro-économique semble aller dans la direction qu’il faut, avec un maitrise du déficit budgétaire», a ajouté Mansoor, précisant que le Sénégal atteindra en 2018, les critères de convergence de 3% fixés par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

« L’inflation demeure relativement faible et continue d’être maîtrisée », a aussi fait savoir le chef de mission du FMI au Sénégal, qui a recommandé le maintien de cette croissance longue et des efforts visant à améliorer la qualité des dépenses.

Côté endettement, le Sénégal est toujours à l’abri, selon l’émissaire du FMI. « Le Sénégal est le seul, parmi les pays de l’UEMOA et un petit peloton de pays en Afrique, qui a reçu une notation du FMI indiquant que les risques de crise de la dette sont faibles », a-t-il indiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *