L’économie du Nigeria entre en récession

nigeria1Pour la première fois depuis plus de 10 ans, l’économie du Nigeria, fortement tributaire des exportations de pétrole, est entrée en récession. Les statistiques officielles du pays indiquent que cette économie s’est contractée de plus de 2% durant le deuxième trimestre de 2016.

Le pays enregistre ainsi une baisse de croissance économique plus importante que ce qu’avaient prévu les analystes économiques pour le Nigeria, la deuxième économie africaine, derrière l’Afrique du Sud. Au premier trimestre, le produit intérieur brut (PIB) avait reculé de 0,4%.

L’économie nigériane a été durement touchée par la chute des cours mondiaux du pétrole et des actes de sabotage des installations pétrolières dans le delta du Niger, dans le sud du pays, qui concentre le gros lot de l’industrie pétrolière du Nigeria. A cela, s’ajoute la situation sécuritaire dans le pays, mise à mal par la secte islamiste Boko Haram.

Les attaques contre les infrastructures pétrolières ont fait tomber la production de brut à 1,4 million de barils par jour, contre 2 à 2,2 millions par jour en temps normal, selon le gouvernement nigérian.

En début de ce mois d’août, le président nigérian, Muhamadu Buhari, avait indiqué que son pays était devenu «subitement pauvre», perdant ainsi sa place de première puissance économique en Afrique, au profit de l’Afrique du Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *