Le Maroc et le Nigeria discutent des détails techniques et financiers du projet de gazoduc

marocMarocains et Nigérians se sont retrouvés ce mardi au Palais Royal de Casablanca, pour une séance de travail présidée par le Roi Mohammed VI, et consacrée à l’examen des conditions de réalisation du projet commun d’un gazoduc devant relier le Nigéria et le Maroc, à travers plusieurs pays d’Afrique de l’ouest.

Cet ambitieux projet avait été initié à Marrakech en novembre dernier, lors de la rencontre tenue entre le Roi du Maroc et le chef de l’Etat nigérian Muhamadu Buhari, en marge de la Cop 22 et finalisé à Abuja, lors d’une visite officiel du souverain marocain.

«Cette séance de travail s’inscrit dans le cadre des mesures concrètes visant à promouvoir ce projet régional structurant pour l’ensemble des pays de la région… Les discussions ont porté sur la faisabilité technique et le financement du projet », précise un communique du Palais royal publié mardi, à l’issue des travaux.

«Ce gazoduc de portée stratégique, susceptible d’être relié au marché européen, ajoute le document, favorisera l’émergence d’une zone nord-ouest africaine intégrée et permettra à la région d’atteindre l’indépendance énergétique, d’accélérer les projets d’électrification au bénéfice des populations et de développer des activités économiques et industrielles importantes ».

Le mégaprojet du gazoduc transafricain sera un pont gazier entre l’Afrique et l’Europe. Il sera également une solution de rechange pour le Maroc à la redevance en nature, perçue sur le contrat de passage du gaz algérien, via le Maroc, et qui arrive à échéance en novembre 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *