Côte d’Ivoire: Le Roi du Maroc inaugure un centre de formation en médecine d’urgence à Yopougon

roi-abidjanPoursuivant sa visite en Côte d’Ivoire, le Roi Mohammed VI du Maroc a inauguré mercredi un centre de formation en médecine d’urgence dans la ville de Yopougon, une initiative qui confirme la volonté du Maroc de consolider sa coopération avec la Côte d’Ivoire et densifie la politique des partenariats solidaires Sud-Sud prônée par Mohammed VI.

Financé par la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, cet édifice hospitalier d’une superficie de 450 m2 sera bâti dans le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Yopougon. Il assurera tout au long de l’année universitaire des cours pratiques à 75 urgentistes et 120 secouristes auxiliaires.

Ce projet à la portée médico-sociale évidente d’un montant de 210 millions de Francs CFA, soit près de 350 000 euros, permettra aussi d’éponger le chômage des jeunes. Un intérêt qui caractérise également l’autre projet lancé par le Maroc.

Car en marge de cette inauguration, le souverain chérifien a été tenu au courant de l’état d’avancement des travaux sur le complexe de formation professionnelle de Yopougon. D’un coût de 4 milliards de Francs CFA, l’équivalent de 6 millions d’euros, ce centre ouvrira à terme 21 filières de formation dont 12 dans le secteur du Bâtiment et Travaux Publics (BTP) et 9 dans le secteur du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration.

Ces deux projets complémentaires illustrent la ferme volonté de la partie marocaine d’aller de l’avant dans la coopération avec la Côte d’Ivoire. Le Royaume caracole d’ailleurs au premier rang des pays qui investissent le plus en Côte d’Ivoire. Ce constat est plus globalement valable pour plusieurs autres pays d’Afrique de l’Ouest.

Dans cette région, les grandes entreprises marocaines ont massivement investi durant ces dernières années. Que ce soit au niveau du BTP, du secteur des Télécoms, de l’assurance ou encore des Banques, le Maroc est devenu un acteur incontournable en Afrique de l’Ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *