L’ Afrique du sud s’attaque à la dépréciation du Rand

A la suite de la chute du Rand (monnaie sud-africaine) le mois dernier face aux monnaies étrangères, le ministre sud-africain des finances Pravin Gordhan a déclaré que le pays pourrait utiliser ses réserves de devises afin d’alléger le stress de marché. La crainte de la crise de  la dette européenne a en effet conduit les investisseurs à vendre les actifs de manière plus risquée. La banque centrale a mobilisé pour ce faire 49,7 milliards de dollars US en réserves des devises pour modérer les gains et améliorer la compétitivité des exportations provoquant de ce fait la chute du Rand de 15% par rapport au dollar ces derniers mois. Pour contenir la fluctuation du Rand, Pravin Gordhan  le ministre des finances, s’est engagé à constituer des réserves des devises de façon constante. Ainsi les autorités financières ont fixé un taux de change du Rand flexible afin  de mettre en place un mécanisme amortisseur en cas des sorties de capitaux du pays et en vue de réduire le déficit du compte courant.

La gestion prudente des politiques budgétaires et monétaires qu’a entrepris  l’Afrique du sud vise à maintenir l’endettement du pays à un niveau soutenable et  à contrôler l’inflation. Cette politique permettrait de  soutenir la confiance des investisseurs et  de réduire la probabilité des sorties de capitaux.  Toutefois l’économie mondiale est dans une situation très dangereuse d’autant plus qu’elle a besoin, d’être surveillée étroitement.  La croissance du PIB se ralentit dans le monde entier, avec révision à la baisse de beaucoup d’indicateurs économiques.  En cette période où les européens sont loin de contenir la crise, l’Afrique du sud a décidé de prôner la vigilance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *