La Namibie souhaite financer son déficit budgétaire

La Namibie a réussi la vente d’un titre obligataire d’une valeur de 500 millions de dollars US à un taux de 6%  pour aider à financer son déficit budgétaire. La Namibie qui est un des plus grands producteurs de diamant et d’uranium  affiche une note de crédit BBB qui lui a été attribuée par l’agence Fitch Ratings et une note BAA attribuée par l’agence Moody.  Cette nation d’Afrique australe  est donc l’un des plus attractifs du continent et est le deuxième pays après le Nigeria à avoir réussi une telle cession. Cette opération boursière devrait permettre au pays de recueillir des fonds pour aider à financer un déficit budgétaire qui pourrait atteindre 9,8% du Produit Intérieur Brut d’ici Mars 2012.

Dans cette même visée,  la banque centrale a décidé de maintenir inchangé son taux directeur pour stimuler la croissance de marché interne. Les conditions actuelles de l’économie mondiale continue à avoir un impact négatif sur l’économie namibienne malgré toutes les mesures de contrepoids prises par le gouvernement. En outre, les perturbations dans la chaine d’approvisionnement de marchandises en provenance du Japon, qui n’a pas encore atteint son niveau optimal depuis la catastrophe de Fukushima et la chine qui jusque là était considérée comme le moteur de la croissance dans l’économie namibienne, le pays a enregistré une baisse de ses performances économiques de 0,4%  au cours du troisième trimestre de cette année. De ce fait le comité de politique monétaire estime  qu’il y a un besoin énorme pour nourrir la croissance de l’économie nationale et atténuer l’impact des facteurs externes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *