Doing Business : Le Botswana perd deux places

Le récent rapport de la Doing Business indique que le Botswana vient de régresser dans ses efforts  d’améliorer le climat des affaires.  En effet le pays est à la traine d’autres économies qui ont mis en œuvre diverses reformes pour rendre leur environnement économique propice aux affaires. Selon la Banque Mondiale, le Botswana est tombé de la 52ième à la 54ième place de l’ensemble des pays sondés dans le cadre de ce rapport. Toutefois en comparaison avec ses pairs africains, le pays reste perché à la  quatrième position après l’Afrique du sud, l’Ile Maurice et le Rwanda. Le rapport Doing Business examine les réformes qui augmentent et restreignent l’activité des entreprises  dans le pays afin de dégager des indicateurs quantitatifs sur la réglementation des affaires et la protection de droit de propriété. L’enquête a couvert les réformes  dans 11 domaines de la réglementation dont le lancement d’une entreprise, l’octroi de permis de construire, l’énergie électrique, l’obtention de crédit, la protection des investisseurs, le paiement des impôts et le commerce transfrontalier. Au regard de ce rapport, le Botswana n’a pas mis en œuvre toutes les réformes pour se rendre plus favorable pour les entrepreneurs.

Il y a 5 ans,  soutenu  par des facteurs tels que l’accès facile au crédit, le pays présentait 40 positions d’avance sur des pays comme la Tunisie et le Rwanda. Dans la catégorie démarrage d’une entreprise, le Botswana prend encore plusieurs procédures et plus de deux mois pour démarrer une entreprise. En outre ramener de l’électricité pour un nouveau bâtiment prend une moyenne cinq procédures sur une période 121 jours. Cependant malgré cette légère baisse, le Botswana reste quand même en bonne position par rapport aux autres pays de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *