Bénin : Franc succès de l’emprunt obligataire

L’opération « Emprunt obligataire de la  Caisse Autonome d’Amortissement (CAA)  à 6,5 % pour 2011-2016 », entreprise par le Bénin au cours du mois dernier sur le marché financier régional, vient de livrer ses résultats. Un franc succès qui témoigne de la crédibilité de Cotonou. En lançant cet emprunt obligataire, le Bénin ne désirait que réunir 50 milliards de FCFA (100 millions de dollars américains) en vue de relancer son économie, notamment, par le biais de son Programme d’Investissement Public (PIP). Mais, son initiative a de loin dépassé ses ambitions.

En effet, 63,8 milliards de FCFA (130 millions de dollars américains) ont été totalisés, ce qui correspond à un taux de souscription de 128 %. C’est au Bénin, tout naturellement, que le gros des personnes physiques et morales a souscrit à cet emprunt obligataire ; ce, à hauteur de 41,74 milliards de FCFA (88 millions de dollars américains), soit 65,41 %. Il est suivi de son voisin, le Togo, qui a participé avec 11,35 milliards de FCFA (24 millions de dollars américains), soit 17,79 %, et de la surprenante Côte d’Ivoire, avec 7,24 milliards de FCFA (15 millions de dollars américains), soit 11,35 %.

A présent, les titres émis feront l’objet d’une demande d’inscription à la côte de la Bourse Régionale des Valeurs Immobilières (BRVM) dans un intervalle de trois mois après la date de jouissance, donc le 9 novembre dernier. Le Bénin se réjouit, par ailleurs, de la grande participation des personnes physiques, lesquelles ont contribué à hauteur de 2,9 milliards de FCFA (6,5 millions de dollars américains). Ce qui démontre encore la confiance grandissante des populations ouest-africaines par rapport aux opérations financières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *