Côte d’Ivoire : Une Bourse Régionale de l’Energie

« Fidèle à sa tradition de solidarité régionale et compte tenu des travaux d’interconnexion et de production d’électricité en cours, la Côte d’Ivoire serait prête à accueillir la bourse régionale de l’énergie électrique » a déclaré, à l’occasion de la première réunion des Ministres de l’Energie de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) tenue à Abidjan la semaine dernière, le Ministre ivoirien des Mines, du Pétrole et de l’Energie, M. Amadou Toungara.  L’installation d’une bourse régionale de l’énergie électrique est une priorité en Afrique de l’Ouest. En effet, le projet d’interconnexion que la CEDEAO développe nécessite de gros moyens pour sa concrétisation : il faut 17,9 milliards de dollars américains pour la production de l’énergie électrique ainsi que 6,5 milliards pour son transport ; donc, en tout, près de 25 milliards de dollars américains. Une somme que la communauté ne saurait réunir sans recourir, selon les conseils avisés des experts en la matière, à un partenariat public – privé. Or celui-ci ne peut pas se faire sans, au préalable, l’assurance de l’autonomie économique des entreprises y adhérant. D’où, le rôle de la bourse régionale. La Côte d’Ivoire se montre donc disposée à accueillir cette future bourse régionale de l’énergie électrique. D’après le Secrétaire Général du Système d’Echanges d’Energie Electrique Ouest-Africain (EEEOA), M. Amadou Diallo, « leur efficacité technique et commerciale permettra de mobiliser les capitaux nécessaires à leur développement sur le marché ». Aussi, toutes les parties de la CEDEAO devront partager cet optimisme pour que cette candidature soit acceptée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *