Burundi : améliorer le fonctionnement des systèmes d’information

Le Burundi vient de bénéficier d’une aide de 700.000 dollars de l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA), en vue d’améliorer la qualité de service des systèmes d’information de santé. En effet la MIGA, une branche du groupe de la Banque Mondiale, à travers la société belge Medical Exchange Solutions SA (MXS) a décidé d’écrire une nouvelle page de son Programme d’appui aux petits investissements. Ainsi la MIGA apporte 700 000 dollars d’assurance à MXS pour couvrir son prêt à Open-IT contre les risques de restriction des transferts de fonds, d’expropriation, de guerre et troubles civils, et ce, pour une période de 10 ans » a annoncé un communiqué de l’Agence. Rappelons que MXS, s’est lancée dans la création d’une société Open-IT dont la mission consistera entre autres de développer, de mettre en œuvre des systèmes d’information de santé mais aussi de fournir des services de support technique et de formation. A en croire le directeur général de MXS, Frank Verbeke, une stratégie qui va sans doute améliorer le fonctionnement des hôpitaux en termes d’efficacité, de coût, et va également permettre de partager les connaissances médicales limitées grâce aux outils d’échanges d’informations médicales.

Souffrant d’un déclassement et de la vétusté des équipements médicaux, le Burundi compte aujourd’hui remédier à ce problème grâce à ce système. Et pour finir, Izoumi Kobayashi, vice-présidente exécutive de la MIGA a signalé que « le secteur privé peut jouer un rôle déterminant dans le développement d’infrastructures de santé durables et nous sommes heureux de pouvoir apporter une solution aux entreprises prêtes à se lancer sur des marchés nouveaux et difficiles ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *