Afrique du Sud : L’agence Fitch revoit les perspectives des banques

L’agence de notation Fitch a révisé son analyse sur trois groupes bancaires d’Afrique du sud en les ramenant d’une note stable en une note négative il y a peu de temps. Il s’agit de la FirstRand Bank, de la Nedbank et de la Standard Bank. Cette révision fait suite à la baisse de la note souveraine du pays il y a quelques semaines. Fitch s’est dit par ailleurs très préoccupé par la situation macroéconomique du pays ainsi que par la politique de nationalisation des entreprises privées. Les perspectives négatives reflètent l’impact potentiel que la baisse des niveaux de croissance économique en Afrique du sud peut avoir sur les performances financière des banques nationales, en plus des défis de faibles taux d’intérêts et de l’endettement, élevé déjà, des consommateurs rencontrés par ces institutions. L’action de la note souveraine n’a pas impacté Investec Bank, Absa Bank et leurs sociétés Holding. Par ailleurs le PDG de la First National Bank a affirmé que cette performance n’est pas pour longtemps, car pense-t-il, une banque ne peut pas tenir si la note souveraine de son Etat est négative.

Les analystes et experts ont prévenu de leur côté que ce serait seulement une question de temps avant que les perspectives de certaines banques locales soient modifiées. Bien qu’il n’y ait pas encore de dégringolade réelle, cette situation pourrait entrainer des coûts d’emprunt plus élevés pour les banques sur le marché international. Comme au moment de la dégradation de leur note souveraine, les autorités monétaires et financières considèrent l’action de l’agence Fitch comme un défi auquel elles sont confrontées. Ce faisant, elles ont promis de mettre tout en œuvre pour redynamiser et relancer la croissance économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *