Angola : La production diamantifère et ses retombées

Le directeur général de la société minière de Catoca, Ganga junior, confirme  avoir verser à l’état un montant de 178 600 000 dollars américains comme impôt de l’activité d’exploitation de diamant durant l’année 2011. A l’occasion de la journée du minier, célébrée le 27 avril dernier, le directeur indique que l’entreprise compte exploiter dans les années à venir du diamant en république démocratique du Congo et au Zimbabwe et que le projet contribue en partie à la réalisation du programme stratégique pour les 10 prochaines années. Concernant  la production de l’entreprise au premier trimestre de l’année en cours, l’administrateur délégué de la gestion a annoncé que les potentialités sur la production n’ont pas évolué, avec une production moyenne mensuelle dans l’ordre de 550 mille carats. Concernant l’expansion de l’entreprise à l’intérieur du pays, le directeur mentionne que les travaux ont commencé entre les provinces de lunda Nord et sud, affirmant qu’à 30 kilomètre au nord, l’entreprise a un autre projet sur l’investigation ‘’geologico-minière’’. Par rapport au planning social, la société est en train de travailler en partenariat avec le gouvernement dans un projet lié à la pisciculture et l’agriculture et que des négociations sont en phase de conclusion pour la construction d’un quartier dans la province de Luanda pour les travailleurs.

La découverte d’une nouvelle kimberlite permettra l’élaboration d’un projet de lancement d’exploitation en 2014, une nouvelle mine dans laquelle la société participera avec 51% de son capital social et sera d’office responsable de la gestion des opérations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *