Afrique du Sud : la crainte de nouveaux défis

L’Europe représente pour l’Afrique du Sud l’un des plus importants marchés  dans le monde, en prenant un tiers de ses exportations de produits manufacturés, tels que les produits miniers, les machines et le matériel de transport et d’autres produits semi-finis.  Les perspectives pour l’Europe cette année est sombre en raison de sa crise de la dette, qui continuera à affecter le développement de l’économie mondiale, y compris celui de  l’Afrique du Sud.  D’après Le jour ouvrable, un journal de la place, la production manufacturière a subit de façon inattendue une diminution de 4, 3 % en mars dernier et la production des usines a diminué de 2, 7%, marquant le 1er déclin en 8 mois. Effectivement, les données statistiques sud  certifient  que la production d’automobile, de la nourriture et les boissons, le fer de base et produits d’acier, le pétrole et de produit chimique et les meubles ont tous chuté en mars, également la production minière de 9,9%.  Pour la première puissance économique d’Afrique, la fabrication et l’exploitation minière sont deux secteurs qui contribuent au développement économique,  représentant  environ le  cinquième de l’économie et 15% de l’emploi formel.

Certains experts économiques indiquent d’une part que le secteur manufacturier est le deuxième plus grand de l’économie en Afrique du Sud, donc  il serait plus  urgent pour le gouvernement de  mettre en place  des plans afin d’aider les fabricants au cours des prochaines 3 années,  d’autre part que la croissance économique prévue cette année devra être revu à la baisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *