Zambie : bras de fer entre les agriculteurs et les égreneurs

L’association nationale des agriculteurs zambiens (ZNFU) a décidé d’interrompre les négociations sur le prix du coton. Le président de l’association a déclaré qu’elle estimait insultante la proposition des égreneurs d’augmenter de 25 kwachas (0,01 dollars) le prix du kilogramme de coton. Cette offre date de la semaine dernière lors de la rencontre entre les deux parties, en présence du vice-président de la république et du ministre de l’agriculture. Dans son communiqué de presse, Mr Jervis Zimba, président de la ZNFU, a déclaré que les négociations n’avançaient pas et que les agriculteurs ne savaient plus à quel sein se vouer vu que la médiation du ministère de l’agriculture n’a pas encore aboutie à une solution satisfaisante pour les deux parties. Actuellement les égreneurs restent sur la proposition amenant le prix du kilogramme à 1625 kwachas (0,33 dollars) contre les 1600 kwachas (0,32 dollars) qui étaient appliqué jusque là. Après six heures d’intense négociation au cabinet de la vice-présidence, aucune avancé n’a pointé. Les égreneurs de leur coté pensent qu’au regard de la conjoncture de la crise actuelle, l’augmentation proposée est une preuve suffisante de bonne foi. Par contre les agriculteurs insistent sur le fait que même à 1625 kwachas (0,33 dollars) leur labeur reste semblable à un travail d’esclave surtout que l’année dernière le prix du kilo de coton s’élevait à 3200 kwachas (0,64 dollars).

Le vice-président Mr Guy Scott a rappelé que la position du gouvernement était neutre, que sa présence est à titre de médiation et que ce gouvernement avait décidé de ne pas fixer le prix du coton mais d’accompagner les agriculteurs et les égreneurs jusqu’à ce qu’ils trouvent d’un commun accord le prix satisfaisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *