Zambie : perspectives de croissance

Le gouverneur de la banque centrale zambienne a déclaré que l’économie de son pays devrait croître de 7,7% en 2012 alors qu’elle avait affiché 6,6%  l’année passée. Cette performance est en partie stimulée par diverses reformes engagées par la Zambie pour améliorer le climat des affaires et la gouvernance. La décision de la banque centrale de planifier et d’améliorer l’accessibilité au financement, a été un atout majeur pour cette prouesse. Par ailleurs, le ministre des finances de ce pays d’Afrique australe avait déjà annoncé il y a quelques mois son désir de ramener la croissance économique à 8% au cours de 5 prochaines années. La croissance zambienne de cette année est également due au secteur agricole et à celui des mines. La Zambie regorge en effet du cobalt, du plomb, du charbon et du cuivre dont il est le premier producteur africain. En outre, d’après la banque mondiale, la Zambie devrait continuer à croître au cours des prochaines années en dépit du ralentissement de l’économie occidentale. Le maintien des prix élevés des matières premières et l’augmentation du volume minier de ce pays constituerait le moteur de la croissance dans le futur. Toutefois cette croissance stimulée par les ressources du sous-sol, demandera plus d’efforts en matière de bonne gouvernance de la part des autorités. Ces dernières devraient veiller à ce que la manne minière soit redistribuée de manière équitable à l’ensemble de la population. Elles devraient réinvestir les gains dans l’amélioration des infrastructures sanitaires et éducatives. La Zambie connaît actuellement sa douzième année consécutive de croissance économique avec un taux moyen de 6% pour les 8 dernières années.

Pour le Fonds Monétaire International, c’est une économie bien partie pour être leader dans le continent. Cependant le fort taux de chômage chez les jeunes  ainsi que la lenteur des autorités dans la lutte contre la pauvreté pourrait occulter le progrès ce pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *