Mozambique : accélération de la croissance

La croissance mozambicaine continue à accélérer  suite à la performance de la production dans les secteurs de base et de l’exploitation minière. Selon le bureau mozambicain des statistiques, la croissance nationale a gagné 1,7% au cours du second trimestre par rapport à l’année passée. Elle affiche désormais un taux de 8% en dépit du ralentissement économique que subissent ses grands partenaires européens. Le Fonds Monétaire International (FMI) a d’ailleurs confirmé cette tendance de croissance  et estime qu’elle continuera ainsi jusqu’à l’année prochaine. Les secteurs de l’extraction ainsi que ceux de l’industrie, des transports et de l’agriculture sont à la base de cette performance. Le secteur secondaire comprenant l’industrie, a en effet augmenté de 10,2% alors que la branche primaire a gagné 7,4%. La nouvelle mine exploitée par l’entreprise brésilienne Vale a fortement boosté le secteur extractif, et par ricochet le Produit Intérieur Brut (PIB). Par ailleurs, le secteur agricole a progressé de 6,8% avec un impact perceptible sur l’emploi et le revenu des ménages. Les experts internationaux ont également observé que le Mozambique a mis en place des politiques prudentes de gestion de la dette comme il lui avait été suggéré par le Fonds Monétaire International (FMI). Cette ancienne colonie portugaise a emmagasiné une recette fiscale s’apparentant à 175 millions de dollars US  et permettant de réduire le déficit budgétaire cette année.

Le dernier rapport de la banque portugaise BPI, après une visite au Mozambique, affirme que ce pays a pris une trajectoire encourageante dans la mesure où elle a lancé de grands projets d’investissements notamment dans le secteur minier. Les récentes découvertes de gaz naturel dans ce pays vont renforcer cette tendance à la croissance et attirer au  Mozambique plusieurs entreprises spécialisées en énergie. Les économies émergentes comme  la Chine et l’Inde, de plus en plus assoiffées d’énergie, devraient aider le pays à maintenir cette trajectoire.

One thought on “Mozambique : accélération de la croissance

  1. Pour ma part, je pense que le calcul d’une croissance qui est en partie basée sur le secteur minier devrait tenir compte de la fuite des réserves naturelles à l’étranger. Dans ce cas-ci, du gaz….Effectivement, le gaz vendu ne reviendra pas. Si on tenait compte de ce fait, ladite croissance serait nettement moins élevée.
    Par contre qu’un tel calcul tienne compte des résultats agricoles me semble correct.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *