Zambie : satisfecit du FMI

Le Fonds monétaire International (FMI) vient d’achever une mission d’évaluation des perspectives économiques en Zambie. A en croire le chef de cette mission, l’économie zambienne a correctement fonctionné au cours de cette année. Le produit Intérieur brut (PIB) devrait atteindre 7,3% dans un contexte économique mondial particulièrement incertain. En outre l’inflation qui devrait légèrement dépasser la cible de 7% en raison de la hausse des prix des denrées alimentaires, reste sous contrôle. L’institution de Bretton Woods se félicite aussi du fait que le déficit budgétaire de cette année devrait rester proche de 4% du PIB. Notons par ailleurs que certains domaines des dépenses ont présenté quelques difficultés. Les dépenses liées aux achats des céréales (particulièrement le maïs) ont nécessité une sortie de 1,4 milliards de dollars US. Pour financer ces achats, le gouvernement a dû garantir les prêts des banques commerciales auprès de l’agence des réserves alimentaires. La mission du FMI a également loué la mise en œuvre, par la banque centrale de la Zambie, d’une nouvelle politique monétaire. Elle se félicite que l’institution financière zambienne ne ménage aucunement ses efforts pour contenir l’inflation. Les réserves en devises internationales au cours de cette année devraient également être en phase avec les objectifs que s’était fixés la banque centrale. La mission du FMI a tenu à féliciter particulièrement la Zambie pour le lancement de sa première euro-obligation au cours de cette année. La satisfaction de l’institution de Bretton Woods a été encore beaucoup plus grande lorsqu’elle a constaté que l’utilisation de ce fonds était orientée au financement des dépenses d’investissement de haute priorité et au développement des infrastructures.

Les perspectives économiques zambiennes de l’année prochaine devraient être meilleures que celle de l’année en cours sauf en cas de dégradation de l’économie mondiale. Le FMI s’attend en effet à une croissance réelle du PIB de 8% et à une inflation de 6%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *