Le Mali veut rouvrir une unité de production de phosphate

Le Mali songe à la réouverture  prochaine de son unité de production de phosphate de Tilemsi, située à Bourem, dans le Nord du pays selon les informations qui ont filtré de visite effectuée cette semaine sur le site par le ministre malien de l’Industrie, des Investissements et du Commerce, Ahmadou Abdoulaye Diallo. Depuis novembre 2010, c’est la société Toguna agro-industrie qui exploite la carrière à ciel ouvert de Tilemsi, avec une production estimée à 20 millions de tonnes pour un potentiel exploitable pendant environ 400ans. Alors que la production actuelle est de 80 tonnes par jour, la société Toguna envisage passer à la vitesse supérieure avec 160 tonnes par jour avant septembre prochain. Pour ce faire une nouvelle unité de broyage avec une plus grande capacité (40 tonnes par jour) serait installée. On estime à 70 milliards de Fcfa, pour un volume de 300.000 tonnes, l’économie que fera le Mali sur les factures d’importation d’intrants agricoles, avec la réouverture de cette carrière de mine. Il faut noter qu’avant Toguna-SA, l’unité avait été exploitée par la Société nationale de recherche et d’exploitation minière (SONAREM), puis par la Société d’exploitation des phosphates du Tilemsi (SEPT-SA). La visite du ministre Ahmadou Abdoulaye Diallo sur le site n’est que le prélude avant le lancement officiel de l’usine de Tilemsi par son excellence le président Amadou Toumani Touré.

Avec cette réouverture, le mali pourra faire d’une part, d’énormes économies sur ses importations d’intrants agricoles et pouvoir réorienter ses ressources vers d’autres secteurs porteurs, et d’autres part une création d’emplois pour la jeunesse du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *