Egypte : les juges dans le collimateur du groupe EI

ansar-beit-maqdiss-se-prend-magistratsLa branche locale de l’organisation de l’Etat Islamique (EI) en Egypte, plus connue sous le nom d’Ansar Beït al-Maqdess mais récemment rebaptisée « Province du Sinaï », a lancé un appel envers tous les djihadistes à s’attaquer aux magistrats en représailles à la pendaison de leurs « frères » reconnus coupables d’avoir mené des attaques terroristes.

Au travers d’un enregistrement sonore posté sur le réseau social Twitter au cours de la nuit du mercredi à jeudi, le groupe déclare que ses « frères » ont été « tués », faisant allusion à la pendaison de six djihadistes dimanche dernier. Et de jurer : « par Dieu, nous vengerons nos frères et d’autres comme eux, (et nous nous en prendrons) à ceux qui les ont condamnés et ceux qui ont exécuté la sentence ». Pour sa part, l’ONG de défense des droits humains Amnesty International avait jugé « injuste » le procès ayant abouti à la condamnation de ces six personnes. En effet, celle-ci s’est exclusivement basée sur des témoignages émanant d’officiers des services secrets.

A en croire la branche égyptienne du groupe EI, « les prisons des tyrans sont pleines d’Arabes et de musulmans, hommes et femmes, condamnés ou en attente d’un verdict qui sera prononcé par des autocrates que l’on appelle juges », a-t-elle affirmé dans le même tweet. « Le moins que l’on puisse faire, c’est pourchasser ces tyrans qui ont emprisonné nos frères », est-il mentionné dans la suite du message audio. « Traquez-les à leur domicile et sur leurs trajets. Détruisez leurs voitures, apprenez à les tuer dans des attentats si vous pouvez ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *