Deux bombes artisanales explosent au Cameroun sans faire de victime

Deux attaques à la bombe ont été enregistrées durant le week-end au Cameroun, notamment à Bamenda dans la zone anglophone du pays, où les charges, de fabrication artisanale, ont explosé sans faire de victime, selon la police.

La première bombe a explosé samedi dans un taxi qui se dirigeait vers le « marché des vivres » de Bamenda. La bombe fabriquée localement a été placée dans un haut-parleur. Elle n’a pas fait de victimes. Les propriétaires de l’objet qui a explosé avaient fui, laissant le chauffeur du taxi seul, selon les témoins.

La seconde bombe artisanale similaire à la première, a explosé quelques minutes plus tard non loin de l’« Hospital round about », un endroit très fréquenté, mais sans faire de victimes.

Arrivée sur le lieu, la police a découvert un autre engin qui a aussitôt été par une équipe du BIR (Bataillon d’Intervention Rapide).

Par ailleurs, deux autres bombes artisanales ont été découvertes et désamorcées, plus tard, au palais des congrés de Bamenda, où une messe était prévue dimanche matin.

Depuis plusieurs mois, la région anglophone du Cameroun vit au rythme de contestations répétitives. Cette partie du pays souhaite acquérir son autonomie, voire son indépendance.

Pour calmer la tension, le président camerounais, Paul Biya avait ordonné la libération de certains activistes de la zone anglophone, à la veille de la rentrée scolaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *