Kinshasa ne croit pas à une menace terroriste contre l’ambassade des USA

La présumée menace terroriste visant les installations du gouvernement américain à Kinshasa n’est qu’une «psychose inutile», a estimé le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC), alors que la représentation américaine dans le pays est restée fermée lundi par «mesure de sécurité».

L’ambassade américaine à Kinshasa avait affirmé samedi dernier, avoir reçu des informations sur une «possible menace terroriste» dont elle serait la cible, l’obligeant à fermer ses services au public le 26 novembre.

Une menace en laquelle Kinshassa ne croit pas, estimant qu’«il faut se méfier des informations provenant des gens qui veulent imposer aux Congolais une psychose inutile et l’incertitude à quelques jours des élections» présidentielle, législatives nationales et provinciales prévues pour le 23 décembre prochain.

Pour le ministre congolais des Médias et porte-parole du Gouvernement, Lambert O. Mende, la représentation américaine dans le pays n’a pas informé les autorités de cette «supposée menace terroriste qui les viserait», pour permettre au gouvernement de trouver «ensemble avec eux, des solutions pour les sécuriser». Il s’agit donc d’une «supercherie» pour «distraire les Congolais», a-t-il insinué.

Une nouvelle tension diplomatique USA-RDC se pointerait-elle à l’horizon? Beaucoup d’observateurs ne le souhaitent pas, surtout en ces périodes où le pays de Joseph Kabila s’apprête à aller aux élections tant réclamées par une opposition aujourd’hui divisée. La campagne électorale a démarré jeudi dernier et prendra fin le 21 décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *