Sommet de la Ligue arabe : Le roi Abdallah II de Jordanie au Maroc pour convaincre

abdallah-II-MohammedVILe roi Abdallah II de Jordanie est attendu ce mercredi à Rabat, pour une visite officielle de 72 heures au Maroc, sur invitation du roi Mohammed VI.

Un séjour qui sera principalement consacré au renforcement des relations entre les deux royaumes. Il sera surtout question pour le souverain hachémite de convaincre le Maroc à participer au 28ème sommet de la Ligue arabe qui se tiendra les 29 et 30 mars prochains dans la capitale jordanienne, Amman.

Le 6 janvier dernier, le roi Mohammed VI du Maroc avait reçu l’invitation officielle de la Jordanie pour ledit sommet, mais n’a pas confirmé sa présence.

Le sommet d’Amman intervient dans un contexte de divisions entre les pays arabes sur les questions liées au terrorisme, à la situation en Irak, en Syrie et en Palestine.

Déjà en juin 2016, le Royaume du Maroc avait renoncé à organiser le 27ème sommet de la Ligue arabe, «pour ne pas donner une fausse impression d’unité et de solidarité dans un monde arabe qui traverse une période difficile». Cette rencontre au sommet avait été alors délocalisée à Nouakchott en Mauritanie, où elle a brillé par l’absence de la plupart des chefs d’Etat Arabe, dont ceux du Maroc et de l’Arabie Saoudite.

A Nouakchott, le roi Mohammed VI, qui s’était fait représenter par son ministre des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, avait appelé les pays arabes à «adopter un jihad bénéfique destiné à bâtir la confiance et à assainir l’atmosphère pour parvenir à régler (nos) problèmes entre (nous), loin des influences extérieures».

Le Maroc et la Jordanie entretiennent de bonnes relations bilatérales depuis 1999, année durant laquelle les deux monarques ont accédé au trône dans leurs pays respectifs.

Le couple royal jordanien, Abdallah II et Rania, fait partie des amis proches de Mohammed VI et de son épouse Lalla Salma qui partage le même penchant pour les activités caritatives que sa consœur Rania. Le Maroc et la Jordanie font également partie de la coalition menée par l’Arabie saoudite contre les rebelles houthis au Yémen.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *