Prof Kako Nubukpo : «Alasanne Ouattara m’a fait virer du gouvernement togolais»

Pour la première fois depuis son départ du gouvernement togolais en juin 2015, l’ex-ministre togolais de la Prospection, le professeur Kako Nubukpo a révélé  mercredi, lors d’une conférence publique sur le Franc CFA à l’Université de Lomé, c’est sa position tranchée sur le franc CFA, qui lui a coûté son portefeuille ministériel.

Il a précisé que le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, très favorable au FCFA, a fortement influencé la décision de son éviction par le président Faure Gnassingbé.

« J’ai quitté le gouvernement parce qu’il y a un président étranger, Ouattara (Alassane Dramane Ouattara de la Côte d’Ivoire -ndlr) qui a demandé à notre président Faure (Faure Gnassingbé) de me virer du gouvernement, parce que je critique le F.CFA», a révélé l’ex-ministre Kako Nubukpo.

Nommé ministre de la Prospection en 2013, Nubukpo a en effet été évincé en juin 2015, du premier gouvernement sous le deuxième mandat du président Faure Gnassingbé.

La formation de ce gouvernement, au lendemain de la réélection de  Gnassingbé, aura été anormalement longue, pour des raisons jusqu’ici inavouées.

L’éviction de Kako Nubukpo du gouvernement n’était pas véritablement une surprise, selon les observateurs qui expliquent que l’économiste n’avait pas sa langue dans la poche, notamment sur les questions économiques.

Outres sa position anti-CFA qu’il exprimait ouvertement, il n’hésitait pas non plus à émettre ses réserves, notamment sur les contours du budget national togolais, ainsi que sur l’endettement du pays.

Aujourd’hui, l’admirable économiste a fait du lobbying contre le F.CFA, l’un de ses principaux champs de bataille. La rencontre d’hier avec le monde estudiantin, était d’ailleurs consacrée à cette thématique sous l’intitulé : «Le franc CFA, une servitude volontaire».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *