Le sommet de Paris met en avant l’engagement du roi Mohammed VI pour la cause du climat

Le sommet de Paris sur le climat a mis en avant, mardi, le rôle de pays africains comme le Maroc, dont le roi Mohammed VI est fortement engagé pour le développement durable du continent et a réussi à mettre sur pied « un ambitieux programme de développement des énergies renouvelables» dans le royaume.
Par sa participation, le Roi Mohammed VI « démontre combien la question du climat est universelle et concerne tous les pays du sud et du nord», a souligné le modérateur lors de la séance d’ouverture du One Planet Summit, en présence du président français, Emmanuel Macron, du secrétaire général de l’ONU, du président de la Banque Mondiale et des chefs d’État et de délégation participants.
Le modérateur a également salué la présence du Prince Héritier du Maroc, Moulay El Hassan comme étant « un symbole fort de l’implication de la jeunesse pour défendre l’avenir de la planète».
Organisé à l’initiative du président français Emmanuel Macron, conjointement avec l’ONU et la Banque mondiale, le sommet de Paris sur le climat se fixe notamment pour objectif de mobiliser les financements publics et privés. Une mobilisation destinée à développer des actions concrètes et solidaires en faveur particulièrement des pays du sud et des populations les plus vulnérables pour les aider à s’adapter au dérèglement climatique.
One planet Summit se tient dans le sillage des COP de Paris, Marrakech et Bonn, et à un moment où l’initiative New Climate Economy estime les besoins en infrastructures durables dans le monde à des dizaines de milliards de dollars pour la prochaine décennie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *