Burkina Faso : Le Colonel Auguste Denise Barry déféré en prison pour «tentative de déstabilisation »

Au Burkina Faso, le colonel Auguste Denise Barry, arrêté l e29 décembre dernier pour «tentative de déstabilisation» de l’Etat, a été conduit ce 3 janvier à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) à Ouagadougou, la capitale.

Soupçonné de fomenter une opération de déstabilisation du régime du président Rock Kaboré, Auguste Denise Barry est un grand proche de l’ancien Premier ministre de la transition, Yacouba Isaac Zida, aujourd’hui en exil au Canada. Il dirigeait jusqu’à son arrestation, le Centre d’études stratégique en défense et sécurité (CESDS) à Ouagadougou. Ministre de la Sécurité sous la transition de 2015, il occupa le même portefeuille en 2011 sous Blaise Compaoré pendant trois mois.

Depuis son interpellation, plusieurs personnes ont été entendues et une perquisition a été menée au siège CESDS. Parmi les personnes entendues, figure le colonel Serge Alain Ouedraogo, ex-chef d’état-major adjoint de la gendarmerie. Mais ce dernier a été auditionné «à titre de témoin», selon une source proche du dossier.

Plusieurs responsables d’organisation de la société civile qui ont soutenu le gouvernement de la transition durant ses multiples crises avec l’ex-régiment de sécurité présidentielle (RSP), se disent inquiets de la suite de cette affaire. Au sein du Mouvement du 21 Avril (M21), des rumeurs circulent, selon lesquelles ceux qui étaient proches du Premier ministre Yacouba Isaac Zida ne sont pas l’abri d’une convocation dans cette affaire de « tentative de déstabilisation ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *