Côte d’Ivoire : Les conflits au sein de la coalition au pouvoir font chuter le gouvernement

La Côte d’Ivoire est sans gouvernement depuis 24 heures, après la dissolution ce mercredi, de l’équipe du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly par le président Alassane Ouattara.

Le Premier ministre sortant a été reconduit dans ses fonctions et a été officiellement mandaté pour proposer une nouvelle équipe gouvernementale, dans «un bref délai».

Cette dernière devrait être constituée de personnalités membres du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP, coalition au pouvoir) et de personnalités de la société civile.

Aucune raison officielle n’a été évoquée pour cette remise à zéro au sein de l’exécutif, mais les tensions persistantes ces derniers mois au sein de la coalition au pouvoir, à l’approche de la présidentielle de 2020, en disent long.

Ces remous sont notamment alimentés par la dernière sortie médiatique du président Ouattara, sortie dans laquelle il n’a pas exclu l’idée de briguer un troisième mandat en 2020, arguant que la limite de deux mandats consécutifs fixée par la Constitution approuvée en novembre 2016, n’est pas rétroactive.

Mais le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), membre du RHDP, juge pour sa part que Ouattara doit s’effacer au profit d’un de ses représentants, au nom d’un principe d’«alternance» entre les composantes de la coalition.

De son côté, le Rassemblement des républicains (RDR) de Ouattara, autre composante de la coalition, a refusé de laisser le PDCI choisir le prochain candidat à la présidentielle de 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *