Centrafrique : Le président Touadéra accorde un tête-à-tête à François Bozizé

En Centrafrique, l’ex-chef de l’Etat François Bozizé discrètement rentré d’exil en décembre dernier, a été reçu ce mardi par l’actuel dirigeant du pays, Faustin Archange Touadéra au palais de la présidence.

Aucune déclaration officielle n’a suivi échanges en tête-à-tête entre les deux hommes. Mais d’après Bertin Béa, le secrétaire général du KNK, le parti François Bozizé, les discussions auraient tourné autour des la question de l’attribution du passeport M. Bozizé, de la régularisation de la situation de certains militaires proches de l’ancien président et exclus des rangs, ainsi que de l’examen du projet de loi sur le statut des anciens présidents.

Une rencontre dont le clan Bozizé n’est pas tout à fait satisfait, puisque, dit M. Béa, «le format de la rencontre telle que nous l’avons souhaitée n’a pas été respecté». La rencontre devait se dérouler avec les deux présidents et les représentants de la Communauté des Etats d’Afrique centrale et de l’Union africaine. «C’est un tête-à-tête qui a été imposé», a déploré le secrétaire général du KNK.

Avant Bozizé, le président Touadéra avait reçu Michel Djotodia, l’ancien président de transition (2013-2014) rentré d’exil le 10 janvier, puis l’ancienne présidente de la transition (2014-2016), Catherine Samba-Panza.

Au cours de ces rencontres, l’accent avait été mis sur le rôle des anciens présidents pour la réconciliation nationale et le rétablissement d’une paix durable en Centrafrique.

François Bozizé avait été chassé du pouvoir en mars 2013 par Michel Djotodia, alors chef de la coalition rebelle Séléka. Ce dernier avait néanmoins dû démissionner en janvier 2014 pour ne pas avoir su contrôler la rébellion. Catherine Samba-Panza avait alors pris le relais comme présidente de transition jusqu’à ce que Faustin Archange Touadéra remporte l’élection présidentielle en 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *