RDC : Affaiblissement du M23

aDeux bastions des rebelles du M23, à la frontière du Rwanda, ont été récupérés les 25 et 26 octobre courant par les forces armées de la République Démocratique du Congo.

C’est une victoire pour le gouvernement congolais et pour les responsables de la Mission onusienne qui assistent encore une fois au retranchement de la rébellion. En effet, d’autres combats entre les forces armées nationales, appuyées par l’ONU, et les éléments de la rébellion avaient permis aux premières de repousser les seconds sur un périmètre plus restreint qui s’étend sur un rayon de 700 kilomètres.

Bien que les représentants du M23 aient menacé de se retirer des discussions organisées à Kampala en faveur de la paix si une cessation immédiate des hostilités ne se constate pas, les forces congolaises maintiennent le cap et sont décidées à refouler hors de la frontière du pays ceux qu’elles considèrent comme ennemis de la nation.

Pour les populations libérées de l’emprise des rebelles, c’est une grande satisfaction de vivre une telle libération en encourageant l’armée nationale à mener continuellement cette opération jusqu’au dernier retranchement de la rébellion.

Tout en congratulant les soldats qui ont mené ce combat contre les rebelles, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies a mis l’accent sur la nécessité de rechercher une solution politique à la crise en RDC, en raison de la responsabilité qui lui incombe de protéger les civils.

L’offensive menée par les forces congolaises et par celles onusiennes a contribué à libérer des portions du territoire congolais qui étaient sous occupation rebelle. Par la victoire des forces armée de la RDC, le M23 digère mal sa défaite et trouve des difficultés à riposter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *