Côte d’Ivoire : La première femme commandant d’un contingent de l’ONU décorée

onuciLe colonel Nazma Begum et son bataillon du Bangladesh, déployés au sein de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), viennent de recevoir les honneurs des Nations Unies pour leur «remarquable travail» accompli dans ce pays.

Outre cette reconnaissance collective, Mme Begum a été décorée en tant que «première femme au commandement d’un contingent médical dans l’histoire des Nations unies».

Ils sont au total, 56 officiers et sous-officiers, dont six femmes, du bataillon médical du Bangladesh qui ont été décorés au terme de six mois de mission en Côte d’Ivoire.

«Le contingent bangladais a marqué les esprits, non seulement pour l’assistance médicale considérable apportée aux communautés locales, mais aussi parce qu’il est dirigé par le colonel Nazma Begum, première femme à commander un contingent médical dans l’histoire des Nations unies », souligne un communiqué de l’ONUCI.

Le coordinateur humanitaire et Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations unies pour la Côte d’Ivoire, M’Baye Babacar Cissé qui était présent à la cérémonie de récompense, a salué «l’excellent travail du bataillon», soulignant «la rigueur, le professionnalisme et surtout le courage dont ont fait preuve ses membres».

Pour sa part, le colonel Nazma a mis en exergue la parfaite collaboration entre son contingent et les autres composantes locales de l’ONUCI ainsi qu’avec les autorités ivoiriennes et les populations.

Le Bangladesh est l’un des plus gros pays contributeurs de troupes pour les missions de maintien de la paix de l’ONU, avec près de 8.000 militaires et policiers déployés dans 18 opérations de maintien de la paix dans le monde. Créée en 2004 à la suite de la rébellion armée du Nord, qui a littéralement coupé la Côte d’Ivoire en deux en 2002, l’ONUCI se retirera de ce pays qu’à la fin de son mandat en juin 2017.

One thought on “Côte d’Ivoire : La première femme commandant d’un contingent de l’ONU décorée

  1. C’est un beau symbole….Qu’une femme est autre chose qu’un vagin à remplir de spermes. Dommage que ce soit dans une spécialité typiquement masculine et la plus moche en plus. Pourtant l’inhumanité étant ce qu’elle est actuellement, je nous vois mal déjà nous priver des militaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *